Pour pouvoir garder le contact de Février 2006 à Mars 2007, je vous invite à consulter mon modeste journal de bord, afin de partager avec vous mon expérience au Rwanda...

15 juillet 2006

Bric-a-Brac

François, mon gamin préféré à Kigali, va bien, merci pour lui ! En fait, son business (chewing-gums, biscuits, kleenex et cigarettes) progresse et j’apprends qu’il a même un employé maintenant ! Un autre gamin, tout aussi souriant, travaille à présent pour lui en vendant des cacahuètes salées. Et François le paye 5000 francs rwandais par mois. François, qui a 15 ans je le rappelle, a également déménagé car son oncle ne voulait plus le voir chez lui. Il loue une chambre chez un voisin mais continue de préparer tous les matins le repas pour sa tante malade avant d’aller travailler.

Aujourd’hui, c’est un nouveau jour férié au Rwanda. Je ne suis pas sur d’avoir bien compris pourquoi mais je crois que c’est l’ouverture d’une nouvelle session de gacacas, les tribunaux populaires pour les personnes ayant "trempés dans le génocide " comme l’on dit ici. J’en ai vu un depuis la route en allant au bureau ce matin, grand rassemblement populaire sous une tente, mais mon taxi m’a laissé entendre que ça ne serait pas une bonne idée pour moi d’essayer d’y assister un jour. Ça serait sûrement très intéressant mais c’est vrai que ce n’est pas ma place.

Mondanités et représentation : hier, c’était le 14 juillet ! Et je pense que c’est la première fois de ma vie que je le célèbre. En fait par un concours de circonstances, la journée d’hier a été riche en mondanités !

Cérémonie à la Croix Rouge Rwandaise tout d’abord, pour la remise des certificats aux enfants des rues ayant suivis une formation professionnelle de 12 mois qui doit leur permettre de réintégrer la société rwandaise.
La Croix-Rouge Rwandaise est un de mes partenaires préférés et ce projet là est vraiment extraordinaire. Discours, danses traditionnelles (superbes) et certificats. J’étais là pour représenter Right to Play mais je n’ai heureusement pas eu à faire un discours (mon kinyarwanda ne me l’aurait pas permis de toutes façons), juste à saluer l’assistance…

Pièce de théâtre ensuite… Une première pour moi au Rwanda ! Encore une fois, délégué par Right to Play pour témoigner notre soutien à un autre de nos partenaires, la Fondation pour la Paix, le Sport et la Culture dans la région des Grands Lacs.
Le titre de la pièce : "Le dangereux séducteur"… Le message de la pièce va dans le sens de la prévention SIDA. C’est parfois surprenant la façon dont on en parle ici mais je suppose que cela se comprend par le fait que ce problème fait tellement plus partie de leur quotidien que pour nous en Europe. Pour résumer, je dirais que c’était une expérience culturelle intéressante, mais par contre, le groupe de musique avant, pendant et après, un petit supplice pour les oreilles…

Et puis hier soir, réception chez Monsieur l’Ambassadeur de France au Rwanda… ! Un mythe s’effondre : aucune pyramide de Ferrero Rochers en vue… Mais bon, je n’ai pas voulu montrer ma déception devant un parterre d’invités (200 ? 300 ? 400 ?) visiblement rodé à ces mondanités… Et puis on ne va pas se plaindre devant le buffet de charcuterie, fromage et vin (français bien sur) à volonté.
Décalage, décalage… Tout est une question de décalage dans ce pays et peut être dans les pays en développement en général.. L’espace de quelques heures, on se coupe des réalités et du monde extérieur. C’est plaisant en un sens mais aussi dérangeant. Je ne crache pas dans la soupe, j’ai passé une bonne soirée à rigoler avec les quelques personnes que je connaissais, j’ai bien mangé et j’ai bien bu (champagne pour finir !) mais je crois mieux comprendre pourquoi le monde des ambassades ne m’attire pas. Je ne suis pas doué pour les discussions-cocktails et je n’en retire que peu de satisfaction.
Mais bon, ça nous a donné l’occasion de nous mettre sur notre 31 (d’où vient cette expression ?) et de découvrir la superbe résidence de l’Ambassadeur (le mot est faible… décalage, décalage…Combien coûte une soirée pareille au contribuable français? Ou peut être est-ce un cadeau de l’Ambassadeur à la communauté française de Kigali…?)

Repos aujourd’hui et départ à l’aube demain en 4x4, avec Guillaume notre ami suisse, pour visiter le parc national de l’Akagera à l’Est, à la frontière avec la Tanzanie. C’est le plus grand parc du Rwanda et il est apparemment possible de voir beaucoup d’animaux (rien à voir avec les réserves du Kenya ou de la Tanzanie mais j’espère tout de même apercevoir quelques éléphants, girafes et autres gnous… J’aimerais bien voir un gnou. En fait, j’aime beaucoup le mot gnou.). En photo très bientôt sur ce blog !

Tiens, aujourd’hui ça fait 5 mois jour pour jour que j’ai atterri au Rwanda.

Merci pour les mails, les commentaires et les Dragibus et à bientôt tout le monde ! Bon été à tous depuis Kigali !

2 Comments:

Anonymous une admiratrice said...

Tu deviens écrivain, à ce que je vois. je suis fière, fière, fière...

4:45 PM

 
Blogger Dom said...

C'est sympa, je sais pas qui c'est mais c'est sympa...!

8:24 AM

 

Enregistrer un commentaire

<< Home