Pour pouvoir garder le contact de Février 2006 à Mars 2007, je vous invite à consulter mon modeste journal de bord, afin de partager avec vous mon expérience au Rwanda...

10 mars 2006

A day in the life

Je me réveille (beaucoup trop tôt à cause de ces maudits oiseaux…) le matin prés à affronter une nouvelle journée de travail en commençant par une bonne douche froide (pas d’eau chaude dans ma maison depuis que j’y suis installé, peut être arrivera-t-on à faire réparer ça sous peu…!). Pour me rendre au bureau, j’ai le choix entre les innombrables moto-taxis qui circulent ici à Kigali ou les taxi-voitures. Je commence à avoir mes chauffeurs réguliers, notamment Laurent qui m’apprend qu’il était banquier avant la guerre. C’est bien souvent ainsi que l’on fait référence au Génocide de 1994 ici, ou nonante-quatre comme l’on dit aussi.

4 collines, 3 étages et 15 minutes plus tard, me voila arrivé à mon bureau, petit appartement réaménagé contenant 3 pièces, une cuisine et une salle de bain ou l’eau vient d’être rétablis, un bonheur ! Système D sinon, beaucoup de jerricanes en prévision…

Au bureau, je m’occupe en rédigeant des rapports d’activité, en préparant mon budget pour toutes mes dépenses (professionnelles) à venir, en organisant mes prochaines sessions de formation et en faisant d’interminables décomptes des activités Right to Play menées par les organisations partenaires à travers Kigali.

Mais, et c’est tant mieux, je passe aussi beaucoup de temps en dehors du bureau, pour les formations notamment, pour les visites de suivi d’activités ou pour rencontrer nos différents partenaires. Je travaille en binôme avec Vestine. C’est pour l’instant l’un des points les plus positifs de cette drôle d’expérience car nous nous entendons particulièrement bien. C’est une sacré personnalité Vestine, j’en reparlerai sûrement. Et une grande fan de Frédéric François par ailleurs donc si quelqu’un pouvait m’envoyer un CD…

A ma grande surprise, je prends beaucoup de plaisir à mener des sessions de formation. Aurais-je la fibre d’un enseignant… ? Nous nous adressons uniquement a des adultes qui eux-mêmes travaillent avec des enfants, des enfants des rues, des enfants vivant dans des orphelinats et plus généralement beaucoup d’enfants à travers Kigali.

Samedi dernier, à l’occasion de la Journée mondiale de la Femme, Isabelle, notre dynamique chargée de communication, a organisé un tournoi de Volley-ball féminin réunissant plusieurs écoles de Kigali. J’ai été en charge de former une équipe de 6 encadreurs issus de l’un de nos partenaires afin de coordonner un certain nombre d’activités Right to Play tout au long de cette journée. Le tournoi a eu lieu à Nyamirango, un quartier de Kigali très populaire et très animé.
Et quelle journée ! Le tournoi s’est déroulé dans une très bonne ambiance, le public était bien présent et c’était tout simplement un très bon moment pour des jeunes filles qui n’ont pas forcément beaucoup d’occasions de participer à une manifestation de ce genre. Et cette journée a également été l’occasion de faire passer certains messages de paix, de coopération et de discuter du rôle de la femme dans la société rwandaise.

Les journées de travail sont bien remplies et c’est avec un certain plaisir que je retrouve la tranquillité de ma maison que je partage avec Kirsti, de Norvège, et Julie, des Etats-Unis. Après avoir profité du coucher de soleil sur les collines environnantes depuis ma véranda, j’ai le choix entre préparer un dîner (très très simple) ou sortir pour profiter des nombreux restaurants ou bars de Kigali (italien, éthiopien, indien, chinois, africain…). Ou simplement siroter une bonne bière accompagnée de délicieuses brochettes de chèvre. Et puis des frites aussi, je n’ai jamais mangé autant de frites de ma vie !

Bref, voila une journée type à Kigali. Les week-ends sont courts mais je compte bien les utiliser très bientôt pour découvrir ce drôle de pays et la région des Grands Lacs. Premier projet : crapahuter sur un volcan près de Goma en République Démocratique du Congo… !

1 Comments:

Anonymous Natch said...

Tes journées et même tes semaines ont l'air bien chargées ! Tu dois trouver la vie à Kigali bien différente de celle que l'on connaît... Est-ce que tu te sens déjà changé par cette expérience ou est-ce que c'est trop tôt ? Et est-ce que tu comptes faire découvrir à Vestine d'autres artistes que Frédéric François ? Ca devrait aussi faire partie de ta mission... right to play real music ! Continue de raconter tes journées, on guette tes récits tous les jours. Biz xxx

11:37 PM

 

Enregistrer un commentaire

<< Home